La perte de cheveux est-elle causée par le stress ?

La perte de cheveux est-elle causée par le stress ?

Avez-vous déjà remarqué certains changements dans votre corps dû au stress ? Ça peut être une chute de cheveux, une prise de poids ou un problème de sommeil ? L’augmentation des niveaux de stress peut avoir un impact négatif sur votre corps de plusieurs manières et peut entraîner la perte de cheveux.

Il y a plusieurs types de chute de cheveux liés au stress comme l’effluvium télogène (perte de cheveux quotidienne excessive), l’alopécie areata (perte de cheveux dans certaines zones), la trichotillomanie (s’arracher les cheveux) et l’alopécie androgénique (amincissement des cheveux).

Il est important de noter que le stress n’entraînera généralement pas de perte de cheveux immédiate. La plupart des pertes de cheveux que vous rencontrez apparaîtront entre 6 et 12 semaines après un événement stressant, en raison de la nature du cycle de croissance de vos cheveux.

Table des matières

Effluvium télogène et stress

L’effluvium télogène est une forme de perte de cheveux diffuse (généralisée et non concentrée) sur votre cuir chevelu. 

L’effluvium télogène est marqué par l’amincissement ou la chute des cheveux après que les follicules pileux sont prématurément poussés dans la phase télogène (également connue sous le nom de phase de repos lorsque les cheveux ne poussent pas activement). 

Cela est généralement causé par un stress chronique, un événement stressant ou une mauvaise alimentation.

 

Le stress est l’une des causes les plus courantes d’effluvium télogène. En effet, lorsque nous sommes stressés, nous ne nous occupons souvent pas de nous-mêmes comme nous le devrions. 

Par exemple, nous pouvons sauter des repas ou manger plus d’aliments transformés que d’habitude. Le stress a également un impact sur la digestion et l’absorption par votre corps des nutriments essentiels.

Parce que les cheveux sont un tissu non-essentiel, c’est souvent la première chose à souffrir si votre corps manque de nutriments. Les déséquilibres en vitamines, une carence en fer, un apport insuffisant en protéines et des repas contenant trop peu de calories peuvent tous contribuer à la chute des cheveux.

Stress et alopécie areata

L’alopécie areata (perte de cheveux dans certaines zones) est caractérisé par une apparition aléatoire de taches spécifiques de calvitie sur votre cuir chevelu. Celles-ci sont généralement circulaires et ont souvent la taille d’une pièce de monnaie, bien qu’elles puissent être plus grandes.

Divers facteurs sont à l’origine de l’alopécie areata y compris le stress. Le système immunitaire du corps va considérer certaines cellules comme des ennemis et attaque les follicules pileux, ce qui provoque la chute des cheveux.

Stress et trichotillomanie

La trichotillomanie est une forme de perte de cheveux causée par une envie irrésistible d’arracher vos cheveux, que ce soit de votre cuir chevelu ou de toute autre partie de votre corps. 

Il peut en résulter de petites ou de grandes plaques minces et chauves, et il est souvent extrêmement pénible pour ceux qui en souffrent.

Les causes de la trichotillomanie sont psychologiques et souvent complexes. Le stress est un facteur majeur, tout comme l’anxiété, la dépression ou une expérience traumatique.

Stress et alopécie androgénique

L’amincissement des cheveux chez les femmes et les hommes est génétique et peut être hérité de l’un des parents (ou les deux). Elle est causée par une sensibilité de vos follicules pileux à la dihydrotestostérone (DHT).

Si vous avez hérité de la sensibilité du follicule, elle sera déclenchée à un moment donné après la puberté (c’est-à-dire lorsque votre corps commence à produire de la testostérone). 

Une fois la sensibilité déclenchée, vos follicules pileux se miniaturisent progressivement et s’affinent au fil des années, réduisant le volume et la longueur de vos cheveux et rendant votre cuir chevelu plus visible.

Le stress peut intensifier considérablement les effets de l’alopécie androgénique. L’une des principales raisons à cela est que le stress augmente souvent la production de cortisol, l’hormone du stress, et le cortisol peut à son tour augmenter les niveaux de testostérone de votre corps.

Comment traiter la perte de cheveux liée au stress ?

En général, le meilleur moyen d’améliorer la perte de cheveux liée au stress est de trouver des moyens de gérer et de réduire votre niveau de stress. Nous sommes conscients que cela peut être difficile, surtout dans le monde occupé d’aujourd’hui, mais c’est important. 

Mais si vous arrivez à gérer vos émotions, votre état de stress, vous éviterez pas mal de problèmes de santé et votre vie sera meilleure.

Avoir un mode de vie sain est très important dans la gestion du stress. Pour cela, vous pouvez mettre en place ces actions :

  • Avoir une alimentation saine et équilibrée.
  • Faire de l’exercice régulièrement 
  • Faire de la méditation, du yoga ou du pilate.
  • Éviter les endroits ou les situations qui peuvent augmenter votre état de stress.

Conclusion

Le stress ne doit pas être chronique si vous ne voulez pas être exposés à l’une de ces situations de perte de cheveux. 

Si vous remarquez une perte de cheveux soudaine ou sur une partie de votre crâne ou une perte de cheveux plus importante que d’habitude lors du lavage de vos cheveux ou lorsque vous vous coiffez, alors parlez-en à votre médecin. 

Évitez toutes les situations qui vous mènent au stress qui affecte non seulement la santé de vos cheveux, mais votre santé en générale.